Publié : 2 décembre 2013

Assises de l’éducation prioritaire : journée inter-académique du 27 novembre 2013

Les assises inter-académiques de l’éducation prioritaire, réunissant les académies de Rouen,Amiens et Paris, se sont tenues le mercredi 27 novembre 2013 à l’INSA de Rouen et au lycée Le Corbusier de Saint-Etienne du Rouvray. Dans le cadre de la consultation nationale sur l’éducation prioritaire mise en place par Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, ces assises ont réuni l’ensemble des acteurs du système éducatif, en présence de Claudine Schmidt-Lainé, de Bernard Beignier et de François Weil, respectivement recteurs des académies de Rouen, d’Amiens et de Paris.
Accéder au compte-rendu des assises inter-académiques et aux extraits vidéo

JPEG

La synthèse inter-académique, présentée le matin par Bertrand Vittecoq, Anne-Isabelle Ghetemme, et Hervé Lefeuvre, correspondants académiques de l’éducation prioritaire de Rouen, Amiens et Paris, a été jugée transparente et fidèle aux consultations locales menées dans les réseaux. Elle semble avoir suscité l’adhésion du public présent et apparaît comme un levier prometteur de pistes de travail pertinentes dont les réseaux pourront se saisir avec l’appui de la formation.

L’auditoire, constitué de chefs d’établissement, d’inspecteurs du 1er et du 2nd degrés, de représentants des parents d’élèves, d’associations, des partenaires sociaux, d’élus, et, pour un tiers, d’enseignants, a pris connaissance via deux tables rondes de projets menés dans des établissements en éducation prioritaire des trois académies. Ces comptes rendus ont apporté un témoignage vivant de la synthèse inter-académique.

Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation de l’université du Québec à Montréal, a été le grand témoin de cette journée. En conclusion des deux tables rondes, elle a rappelé l’importance de la prise en compte des connaissances issues de la recherche pour éclairer les pratiques enseignantes. Elle a également souligné la nécessaire qualité d’une formation des enseignants adaptée à leur profession et le rôle crucial que doivent jouer les universités à cet égard.

Enfin, elle a mentionné l’opportunité du travail en réseau et la nécessaire inclusion des chercheurs dans le maillage éducatif de ce dernier.

Une bonne écoute mutuelle et une volonté de s’engager, de proposer des pistes pour la refondation de l’École de la République ont permis de dépasser le simple constat pour être force de proposition. Les questions de fond ont été abordées de façon honnête et posée dans une quinzaine d’ateliers qui se sont déroulés durant l’après-midi.

Ces ateliers portaient sur les quatre thématiques suivantes :

 Perspectives pédagogiques et éducatives ;
 Perspectives relatives à l’accompagnement et à la formation ;
 Perspectives relatives au travail en équipe, en réseau et en partenariat ;
 Perspectives relatives au pilotage, à l’évaluation et aux moyens disponibles pour l’éducation prioritaire.

Les synthèses de chaque atelier seront transmises au correspondant académique de l’éducation prioritaire pour le 2 décembre 2013. La synthèse générale sera ensuite adressée au ministère de l’éducation nationale le 13 décembre.

Les documents présentés lors des tables rondes sont disponibles en téléchargement ci-après

Portfolio automatique :

Documents joints