Publié : 11 mars 2013

Les missions et l’action des préfets des études dans l’académie d’Amiens

Élisabeth Laporte, Directrice Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN), dans le département de l’Oise, décrit les conditions difficiles de mise en place des préfets des études, les tensions auxquelles est soumise cette fonction mais aussi les perspectives qu’elle ouvre.

Les missions et l’action des préfets des études dans l’académie d’Amiens

Exposé d’Elisabeth Laporte

DASEN de l’Oise

Quelques remarques préalables

Sur l’académie d’Amiens, le taux d’écoles en Éducation prioritaire est de 10,8% alors qu’au niveau national il est de 6%. Cela représente 160 écoles, 948 classes. En ce qui concerne les collèges, c’est un taux de 10% représentant 17 réseaux Éclair dont 8 sont sur le département de l’Oise et 4 dans le bassin Creillois.
À la rentrée 2012, 65 préfets des études se répartissent sur un territoire qui pourrait en accueillir 77 si on appliquait les préconisations de la circulaire. Sur ces 65 préfets, on compte 93% d’enseignants.
Curieusement, l’appellation n’est jamais la même, ici, préfets des études, là, ce sont encore des professeurs référents, quand il ne s’agit pas d’un autre titre. Les lettres de missions présentent des disparités énormes.

Exposé disponible en téléchargement ci-dessous.

Documents joints