Publié : 27 avril

La circulaire de rentrée 2017

Extraits des passages qui concernent spécialement l’éducation prioritaire.
Lien vers la circulaire complète en cliquant ici

Préambule

"Priorité à l’école primaire, réforme du collège, rénovation des enseignements et de l’évaluation des acquis des élèves, renforcement de la formation des enseignants et personnels d’éducation, refondation de l’éducation prioritaire, renforcement de l’attractivité de l’enseignement professionnel, mise en place des parcours éducatifs ou encore développement du numérique éducatif : l’ensemble de ces mesures sont nécessaires pour permettre à chaque élève de construire progressivement un parcours cohérent, souple et sécurisé répondant à ses besoins et à ses aspirations."
(...)
"La lutte contre les inégalités sociales et territoriales est au cœur de la stratégie menée depuis 2012 et justifie l’effort budgétaire consenti pour l’École. Il appartient à tous les acteurs de veiller à ce que ces moyens bénéficient prioritairement aux territoires et élèves qui en ont le plus besoin. L’École tiendra ainsi la promesse républicaine de donner à chaque élève les mêmes opportunités, les mêmes libertés de choix, les mêmes chances de réussite.
Dans la continuité de l’engagement pris en 2012, nous portons pour la rentrée 2017 le projet d’une école exigeante et attentive au parcours de chaque élève, d’une école pleinement porteuse des valeurs de la République et ouverte sur le monde contemporain, grâce à des équipes pédagogiques mieux accompagnées."
(...)

- Une École exigeante et attentive au parcours de chaque élève.

"Les dispositifs mis en place depuis 2012 ont vocation à être renforcés afin de lutter au plus tôt et au mieux contre les difficultés scolaires et toute forme de déterminisme social. En poursuivant la mobilisation de l’ensemble des partenaires concernés, la dynamique en faveur de la scolarisation des enfants de moins de trois ans sera amplifiée, notamment dans les territoires de l’éducation prioritaire ou dans les secteurs ruraux ou de montagne isolés. Quant au dispositif « Plus de maîtres que de classes », qui vise à prévenir et à lutter contre la difficulté scolaire et réduire ainsi les écarts de réussite, il sera, à la rentrée prochaine, déployé dans toutes les écoles primaires de l’éducation prioritaire. "
(...)
"Au collège, l’accompagnement personnalisé constitue dorénavant un temps privilégié pour réfléchir aux processus d’apprentissage et explorer avec les élèves différentes modalités d’enseignement. Il s’agit de s’appuyer notamment sur toutes celles qui favorisent la différenciation pédagogique et la conquête progressive d’un niveau d’autonomie dans le travail personnel. Une réflexion est menée sur le travail personnel des élèves, qu’il s’agisse du travail individuel ou collectif, de ce qui le favorise ou l’empêche, de sa place dans et hors de la classe. En éducation prioritaire, ce thème fait l’objet d’une attention encore plus soutenue. Dans la classe, les enseignants sont particulièrement vigilants à ce que les objectifs d’apprentissage des tâches scolaires soient bien perçus par les élèves. La nature du travail donné hors de la classe est travaillée collectivement au sein du réseau (dans les écoles et au collège) et son accompagnement est rigoureusement organisé afin de laisser aux élèves le temps nécessaire à l’appropriation des savoirs ainsi qu’au développement de leur autonomie, pour ne pas creuser les inégalités scolaires"
(...)
"Les dispositions visant une meilleure préparation de l’orientation des élèves participent à la réduction des effets des inégalités sociales et notamment pour l’accès aux études supérieures. C’est le sens de la mise en place des parcours d’excellence, pour accompagner tous les élèves volontaires des collèges de l’éducation prioritaire et de territoires isolés de la classe de 3e au baccalauréat."
(...)
"L’École a fait de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales une priorité. Cet objectif concilie un soutien renouvelé aux élèves, aux établissements et aux territoires les plus fragiles dans une logique partenariale forte.
Faire réussir tous les élèves, quelle que soit leur origine sociale nécessite de développer partout, et particulièrement en éducation prioritaire, des pratiques pédagogiques qui s’adressent à tous, en prenant en compte, dans tous les temps de classe, les besoins des élèves les moins familiers de l’univers scolaire. Le référentiel de l’éducation prioritaire fournit des repères fiables aux équipes pour permettre de conforter et développer les orientations pédagogiques les plus efficaces pour la réussite de tous qu’il s’agisse d’enseigner plus explicitement en s’attachant à clarifier les enjeux des tâches scolaires, de faire percevoir aux élèves ce qu’il s’agit de comprendre et d’apprendre au-delà de ce qu’il s’agit de faire ou encore d’enseigner les compétences et les processus qui permettent de réussir et d’apprendre."
(...)

- Des équipes pédagogiques mieux accompagnées.

"La formation des formateurs est une priorité. Leur rôle est déterminant dans la construction du continuum de formation et dans l’appui qu’ils apportent aux équipes pédagogiques et éducatives. Afin de développer leur expertise et une culture partagée, un parcours M@gistère à leur destination, centré sur les formations de proximité, est en cours de préparation. Il concernera les enseignants, les CPE et les psychologues de l’éducation nationale. De la même manière, en éducation prioritaire, un parcours M@gistère de formation de formateurs éducation prioritaire sera mis à disposition des académies afin qu’elles puissent assurer elles-mêmes, en fonction des besoins, la formation de nouveaux formateurs pour les Rep+ et Rep. Ces nouveaux formateurs s’ajouteront aux formateurs académiques spécifiquement formés à l’échelle nationale pour accompagner les équipes des réseaux d’éducation prioritaire. Leurs missions sont organisées et pilotées à l’échelle de chaque académie."