Publié : 23 février 2010

Les stages de remise à niveau.

Extrait d’un article publié en février 2010 dans la lettre électronique : "Réussite, vers la performance des élèves".
Témoignage recueilli auprès d’O. Fleury, de la circonscription de DIEPPE EST.

"La plus-value des stages de remise à niveau est inhérente
aux modalités de ce dispositif.

- L’organisation par groupe restreint favorise les interactions avec les élèves. C’est aussi l’occasion, pour
l’enseignant d’affiner l’observation des stratégies mises
en oeuvre par les élèves et de les aider à les améliorer.

- Le stage se déroulant pendant les vacances, le climat
de classe est différent et propice aux essais et erreurs.
L’élève parvient plus facilement à verbaliser ses difficultés.

C’est également l’occasion d’aborder différemment
l’erreur. Elle occupe une place importante dans la
conception des situations proposées par l’enseignant.
Il aide l’élève à prendre conscience de ses progrès et
le place en situation de réussites. L’estime de soi s’en
trouve alors améliorer.

- Ce stage s’organisant sur 5 jours, l’enseignant élabore
un parcours individualisé et personnalisé s’appuyant
sur les besoins et les potentialités de chacun
des stagiaires. L’élève sent qu’il n’est plus seul devant
sa difficulté, il s’investit donc aisément dans les apprentissages proposés. » (OF)

Ce dispositif, réponse complémentaire au traitement
de la difficulté scolaire, participe à la personnalisation
offerte dans la vie quotidienne de la classe souvent
articulée autour de la différenciation pédagogique, de
PPRE...

Du fait de son calendrier, de son caractère facultatif
négocié avec les familles, de sa gratuité, c’est un dispositif novateur qui doit encore démontrer ses forces et
faiblesses."

Document complet téléchargeable ci-dessous.

Documents joints